Sélectionner une page

 Laurent WAUQUIEZ avait souhaité faire de sa présidence à la tête de la Région Auvergne-Rhône-Alpes un test de crédibilité et de gouvernance au service d’ambitions plus élevées.

Après la décision du Tribunal administratif de ce jour, annulant purement et simplement son budget régional 2016 pour des vices de procédures et des manquements graves aux droits des élus d’opposition, il essuie sa quatrième défaite juridique depuis son élection. La dernière en date, survenue le 9 mars dernier devant le Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative française, avait vu le Rassemblement National gagner en raison de graves irrégularités commises lors d’un scrutin interne à la Région.

M. WAUQUIEZ doit se reprendre, changer ses méthodes de gouvernance et respecter les électeurs et les élus.